LE MOTEUR.....

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

télécharger les animations :

essence

injection directe

injection directe STRATIFIE

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

alimentation essence :

L'allimentation est fournie par une pompe mécanique à pistons sous une pression variable de 50 à 120 bars.

Admission :

Aspiration d'air réglée par le papillon d'accélérateur.

Le mouvement « Tumble » est réalisé par les formes spécifiques du conduit d'admission et de l'entrée de la culasse, de même que par un déflecteur sur la tête de piston.

Injection :

L’injection est généralement réalisée lors de la phase descendante du piston afin d’utiliser le temps maximal disponible pour l’homogénéisation du mélange.

COMPRESSION :

Le taus de compression est plus élevé ce qui augment le rendement du moteur.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

alimentation essence :

L'allimentation est fournie par une pompe mécanique à pistons sous une pression pouvant atteindre 200 bars.

Admission :

Aspiration d'air réglée par le papillon d'accélérateur.

Le mouvement « Tumble » est réalisé par les formes spécifiques du conduit d'admission et de l'entrée de la culasse, de même que par un déflecteur sur la tête de piston.

COMPRESSION :

Le taus de compression est plus élevé ce qui augment le rendement du moteur.

Injection :

L’injection est réalisée en phase de fin de compression, pour l’homogénéisation du mélange les pistons comportent une forme spéciale qui va orienté la pulvérisation vers la bougie d'allumage.

INJECTION indirecte

injection directe homogene

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

alimentation essence :

L'allimentation est fournie par une pompe électrique sous une pression de 3 à 5 bars.

Admission :

Aspiration du mélange air/essence, qui est effectué dans la tubulure.
La quantité est réglée par le papillon d'accélérateur.

COMPRESSION :

Le mélange est comprimé.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

alimentation essence :

L'allimentation est fournie par une pompe mécanique à pistons sous une pression variable de 50 à 120 bars.

Admission :

Aspiration d'air réglée par le papillon d'accélérateur.

L’injection est généralement réalisée lors de la phase descendante du piston afin d’utiliser le temps maximal disponible pour l’homogénéisation du mélange.

Le mouvement « Tumble » est réalisé par les formes spécifiques du conduit d'admission et de l'entrée de la culasse, de même que par un déflecteur sur la tête de piston.

COMPRESSION :

Le même coefficient d’air est employé dans toute la chambre de combustion. La richesse du mélange peut être stœchiométrique, pauvre ou riche selon les besoins du moteur.

injection directe double

injection mixte directe / indirecte

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Directe stratifiée, à effet de parrois

Admission :

Un déflecteur dans la tubulure augmente la vitesse de l'air pour favoriser le mélange à faible régime.

Une partie de l’injection est généralement réalisée lors de la phase descendante du piston afin d’utiliser le temps maximal disponible pour l’homogénéisation du mélange pauvre. 

COMPRESSION :

Le mouvement de l’air permet la création théorique de 2 zones : une à richesse autour de la bougie, une autre en mélange pauvre, à la périphérie.

Explosion détente :

Une deuxième injection débute à la fin de la phase de compression afin que la zone proche de la bougie soit plus riche.

 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Admission :

Aspiration d'air réglée par le papillon d'accélérateur, et du mélange air:essence effectué dans la tubulure suivant la charge du moteur.

fonctionnement :

Lorsque le moteur tourne à faible ou moyenne charge, les deux systèmes, directe et indirecte, pulvérisent le carburant pendant le temps d’admission. L’utilisation de l’injection indirecte permet un mélange plus homogène que ce que pourrait faire une injection directe seule. Cela permet de stabiliser la combustion et de réduire la consommation et les émissions de NOx (oxydes d’azote) et de HC (hydrocarbures).

Lorsque le moteur tourne sous forte charge, seul le système d’injection directe est employé. L’injection de carburant réalisée directement dans les chambres de combustion permet de générer un effet de refroidissement à l’admission, ce qui réduit la tendance à l'auto-allumage et à la détonation.

Montage Lexus